mardi 10 décembre 2013

Gisors et l'énigme des Templiers - Jean Markale

Avec ce livre, je termine la série des bouquins commencés, mais pas terminés au mois de Novembre. Je l'avais pris sur une étagère chez ma grand-mère, je ne sais plus très bien pourquoi (et je me le demande, POURQUOI l'ai-je pris ?). Certainement pas à cause de la couverture ou du résumé, puisque ladite couverture avait disparu. Bref, des fois, je fais des choses bizarres.


L'histoire
Le mystère de la destruction de l'ordre du Temple décidée par Philippe le Bel, Il y a près de sept siècles, n'a jamais cessé d'obséder les esprits. Mais depuis une vingtaine d'années, le problème soulevé par son anéantissement a rebondi et donné lieu à diverses interprétations, parfois sensationnelles, notamment à propos de Gisors et de son étrange château. Qu'en est-il exactement ? Quel rôle ont joué les Templiers à Gisors ? Des secrets dorment-ils encore dans les souterrains de l'ancienne forteresse ? Jean Markale répond très objectivement à toutes ces questions. Faisant oeuvre d'historien, mais ne négligeant aucune source d'informations, il est ainsi amené à poser des questions fondamentales concernant les Templiers eux-mêmes : qui étaient ces "pauvres chevaliers du Christ" ? Quels buts poursuivaient-ils ? Avaient-ils une mystérieuse mission et, si oui, laquelle ? Quel était l'inavouable secret pour lequel ils sont morts ? Le résultat de cette enquête pourra étonner, car les Templiers, considérés le plus souvent comme victimes d'une noire machination, n'ont-ils pas plutôt été les exécutants dociles d'une politique papale de domination du monde ? Nont-ils pas ainsi attiré sur leur tête les foudres du roi de France, ce dernier, dans sa lutte acharnée contre la papauté pour l'hégémonie européenne, ne pouvant tolérer plus longtemps la menace grandissante de leur toute-puissance ? Une énigme absolue demeure cependant : les Templiers, tout en se prétendant chrétiens, reniaient Jésus. Quelle raison inexpliquée justifia donc cet incroyable serment ? Dans le respect le plus total des sources historiques, Jean Markale s'efforce d'éclairer ce lancinant mystère en isolant les faits irréfutables des hypothèses trop souvent avancées sans fondement. (Pris sur Babelio)

Mon avis 
Par où commencer ? Contrairement aux deux ouvrages historiques terminés précédemment, celui-ci n'est pas aussi bien passé. Pour tout vous dire, à un moment, je l'ai perdu dans mon fourbis et j'en étais presque contente... Il y a dans ce livre une masse d'informations historiques qui n'est pas très digeste, j'ai beau connaître un peu la période, j'étais souvent perdue et je me retrouvais à lire les mots sans imprimer du tout ce que je lisais. De plus, je n'ai pas vraiment aimé le ton de l'auteur "moi je sais tout mieux que les autres", c'est certainement vrai, mais il y a la manière de le dire, ou plutôt de l'écrire... J'avais l'impression d'être à l'école. Autre "souci" : on part de Gisors, mais finalement, le chateau est très vite abandonné...

Le positif du livre : j'ai bien aimé le ton un peu ironique adopté parfois pour se moquer des hypothèses les plus farfelues. J'ai aussi aimé le fait que l'auteur remet les pendules à l'heure, trie le vrai du faux...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...