vendredi 28 février 2014

22/11/63 de Stephen King

Il m'a fallu du temps pour finir ce pavé. Et pourtant... un vrai régal ! J'avais quelques doutes avant de commencer : on ne sait jamais, avec les auteurs qui ont du succès pendant très longtemps, il arrive un moment où ils s'essoufflent.. Nous voilà rassurés, Mr King va très bien, merci pour lui !!! 


Contrairement à ce que le titre pourrait suggérer, ce n'est pas de la fiction historique. Ni un truc qui fait peur  et vous empêche de dormir genre Ca. C'est plutôt un thriller science-fiction et une formule réussie !

L'histoire
22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas. Le président Kennedy s'écroule et le monde bascule. Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l'Histoire ?
2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d'une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d'un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d'empêcher l'assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d'Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d'un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d'une jolie bibliothécaire qui va devenir l'amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu'altérer l'Histoire peut avoir de lourdes conséquences... (Babelio)

Mon avis

Le livre démarre sur les chapeaux de roue et nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages. Sans nous lasser. Pour un pavé de 1000 pages, je trouve que c'est une performance !

J'ai tout adoré, du personnage principal à l'écriture, en passant par le formidable travail de recherche qui a permis à l'auteur de ressuscité les années 1960. Jusqu'au bout, je me suis demandé ce qui allait se passer, si le personnage sauverait Kennedy, et surtout quelle interprétation l'auteur donnerait du futur si il y parvenait.  Je me demandais aussi si l'auteur partirait dans l'optique Oswald est le tueur ou pour la théorie du complot (personnellement, après avoir étudié la question, je penche pour la deuxième solution.) C'est le genre de livres qu'il est dur de refermer une fois qu'on s'y est mis dedans. On y est tellement bien !

J'ai aussi trouvé génial la référence au livre Ca (autre livre que j'ai adoré de cet auteur), au début du livre. C'était une super idée. Je me suis dit qu'il a peut être fait des références à d'autres livres, mais je n'ai pas lu beaucoup de livres de Stephen King, donc je ne les ai pas relevées. 

En bref, je vous le recommande très chaudement !

Idée 169 : un journal quotidien
Challenge thrillers et polars

4 commentaires:

  1. J'ai prévu de le lire très prochainement, merci de ton avis ^^

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'ai très peu lu de livres de King mais d'après ce que j'ai lu un peu partout, il fait de nombreuses références à nombre de ses bouquins dans ce roman, références incompréhensibles pour moi aussi :(

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup Stephen King mais je n'aurais pas parié sur ce bouquin, là tu m'as convaincue. J'avais (enfin j'ai toujours) un peu peur que ce soit radicalement différent de ses autres livres, que ce soit un peu trop "historique" et sans fantaisie. Visiblement, ce n'est pas du tout le cas, il mélange encore à merveille les genres si j'ai bien compris.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis en train de le lire, j'ai lu un tiers et pour l'instant j'adore. À voir si je serai aussi enthousiaste que toi à la fin de ma lecture :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...