mercredi 5 février 2014

L'attrape-coeur - J.D. Salinger

Aux Etats-Unis, ce livre est un grand classique. J'en ai entendu parler pour la première fois il y a au moins 10 ans de cela, dans un film avec Mel Gibson, dont j'ai à peu près tout oublié, à part que le personnage lisait tout le temps ce livre. Il a aussi été retrouvé sur l'assassin de John Lennon et sur un homme qui a tenté d'assassiner Reagan... il est aussi repris dans bon nombre de films, séries et chansons.

Source
L'histoire
Écrit à la première personne, le roman relate les 3 jours durant lesquels Holden Caulfield (16 ans) vit seul dans New York, après avoir été expulsé de son école. Il évoque ses rencontres avec des étudiants de Pencey, qu'il qualifie de superficiels. Après avoir été renvoyé du collège, il quitte l'école en plein milieu de la nuit. Ayant pris un train pour New York, il refuse de rejoindre sa famille et réserve une chambre dans un hôtel sordide. Il passe la soirée à danser avec trois jeunes filles puis rencontre une prostituée. Il passe deux jours en ville, largement caractérisés par l'ivresse et la solitude. L'adolescent est effrayé et nerveux à l'idée de grandir, de devenir adulte. Allie. À la fin du roman, Holden finira par faire un tour chez lui, en l'absence de ses parents, pour voir sa petite sœur Phoebé, la seule personne qu'il aime littéralement et avec qui il peut communiquer. L'explication du titre est donnée dans ce chapitre, lorsqu'ils parlent du poème de Robert Burns, Comin' Through the Rye. Il s'imagine dans un champ de seigle avec des milliers de petits « mômes ». Il est au bord d'une falaise et doit seulement les empêcher de tomber, s'ils ne regardent pas où ils vont, s'ils s'approchent trop près du bord. Il serait « l'attrape-cœurs » (« the catcher in the rye »). On peut comprendre ce passage comme étant la plus grande envie de Holden : empêcher les enfants de grandir, de tomber de la falaise. (Wikipedia)

Mon avis
Je l'ai lu en anglais et je n'ai pas regretté, car j'ai pu profiter du style très particulier de ce livre. Le ton est très oral, argotique, même, et j'ai pu bien apprécier la fonction dictionnaire de ma liseuse, sans ça, j'aurai eu plus de mal à comprendre, à mon avis.

J'ai adoré le héros, pour la bonne raison qu'il est absolument insupportable et détestable ! Il passe son temps  à traiter tout et tout le monde d'hypocrite, à râler de tout, il est blasé et dépressif... J'avais des envies de lui botter les fesses pour changer. C'est considéré comme de la littérature de jeunesse aux Etats-Unis (parce que ça parle d'un ado), mais je ne me vois pas faire lire ça à des ados ! Jusqu'au bout, je me suis demandée comment tout ça allait bien se terminer, je l'avoue !

Ce livre est un ovni : le héros est antipathique, il ne se passe pas grand chose, mais j'ai malgré tout pas mal ri et j'ai été très vite absorbée par l'histoire. Je me surprenais à engueuler le héros, à le critiquer lui aussi... Ce n'est pas un livre qui vous laisse indifférent et ça, j'aime beaucoup !!

Challenge XXe siècle
Février: un livre dont la couverture est rouge
Février

4 commentaires:

  1. Je vais certainement le prendre si la biblio l'a en pret mais en VF. Il l'intrigue ce livre que l'on rencontre aussi dans d'autres livres

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma PAL aussi celui-là ! Décidément, après le King, je constate qu'on a les mêmes envies :)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu il y a un mois ou deux ! j'ai lu la version d'annie saumont en VF.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...