dimanche 23 mars 2014

Omega, Tome 1 : Marquée - J.A. Curtol. Le divorce est prononcé entre le Chat et la BitLit !

Voici aujourd'hui un livre qui détonne particulièrement dans ma liste de lectures... Dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Sharon Kena, j'ai décidé de tester la fameuse "Bit-Lit", histoire de me faire une idée et de confronter les préjugés que j'avais sur le genre.


Malheureusement, je crois que j'ai pris un "coup de vieux" avec cette lecture, niveau vampire, j'en suis restée à Anne Rice que j'aime d'amour et je n'ai pas du tout accroché à ce livre...

L'histoire
Besançon, de nos jours. Elle est insignifiante, mais elle le fascine. Il est le mal tapi dans l'ombre et pourtant elle lui fait confiance. Lorsque Julien découvre Klarye, il décide qu'elle sera sa proie, mais pas seulement, il l'approchera également comme un homme. Mais dans ce double jeu, le passé et les sentiments vont se mêler et Klarye passera de proie à protégée sans qu'il ne le veuille vraiment.
Ca c'était des vampires qui dépotaient, ma brave dame !
Mon avis
J'ai reçu ce livre suite à un tirage au sort et rien qu'en voyant la couverture, j'ai tiqué. Et je ne parle pas du résumé. Mon impression s'est hélas confirmée. Je suis de bonne composition et je lis pour le plaisir, donc j'essaie toujours de trouver des éléments positifs à un livre. Là, pas moyen, j'en suis navrée...

L'écriture est assez faible, on ne compte plus les erreurs de grammaire, syntaxe et virgule. Etant relectrice moi-même, j'en suis à me demander si ce livre a été relu sérieusement par un tiers ! De plus, on voit des erreurs invraisemblables : l'un des vampires a CINQUANTE MILLE ANS, rendez-vous compte !!! Peut-on m'expliquer comment un homme de Cro-Magnon ou Néandertal peut ressembler à un playboy du XXIe siècle ? Prend-on les gens pour des ignorants ?

Pour ne rien arranger, j'ai trouvé l'histoire cousue de fil blanc. C'est un tome 1, mais il m'a surtout donné l'impression d'être une introduction visant à préparer les événements du tome 2. Les personnages auraient mérité d'être approfondis, ce qui aurait pu rendre l'histoire intéressante.

Mais ce qui m'a gênée plus que tout le reste, c'est l'image de la femme dans ce roman. Elle est faible, creuse, elle se fait agresser au moins 10 fois sur les 160 pages du livre... Le vampire ne fait que l'appeler femelle, c'est sa chose, elle se donne à lui, elle s'offre, elle est sienne... voici le champ lexical du livre. Comment, au XXIe siècle, une femme (oui, comme son nom ne l'indique pas, l'auteure est une femme, de l'âge de ma petite soeur d'ailleurs) peut-elle écrire des choses pareilles ??? Ca m'a agacée et mise extrêmement mal à l'aise de me dire que c'est l'exemple qu'on donne encore aux jeunes filles de nos jours. Les causes féministes et égalitaristes ont encore de beaux jours devant elles !

Merci aux Editions Sharon Kena

4 commentaires:

  1. C'est clair que la couverture annonce déjà un désastre littéraire...

    RépondreSupprimer
  2. Encore une fois, je vais faire ma grosse snobinarde mais quand je fouine chez des bouquinistes et que je tombe sur un bouquin avec ce genre de couverture, je fais la grimace et je le repose d'un doigt comme si ça m'avait salie. Je suis odieuse je crois :-D Plus sérieusement, je ne comprends pas comment on peut lire ça pour se détendre alors que dans le même style (mais en mieux écrit et moins con tout en restant hyper accessible) on peut tomber sur des pépites. Après, mon avis est évidemment hyper subjectif, probablement que dans le lot y a des bouquins qui ne sont pas si mal écrits que ça (mais bon la fameuse couverture quoi...)

    RépondreSupprimer
  3. je ne sais pas si nous sommes odieuses ou snobinares... mais j'ai le même a priori sur la couverture. Pour moi, ça annonce la "mentalité" du truc et les cibles marketing (pas moi, visiblement). J'avoue que si d'emblée, j'avais su qu'on me proposerait ça, je n'aurais probablement pas tenté le partenariat. Au moins, j'ai découvert ce genre (littéraire et de couvertures)... Il y a sans doute des bons éléments, mais je suis échaudée, comme je le disais, pour les vampires, n'est pas Anne Rice qui veut !

    RépondreSupprimer
  4. Moi non plus je ne veux pas faire ma snob, mais je ne suis pas sûre que ce titre convienne pour t'initier à la bit-lit. Si vraiment tu souhaites te faire une idée sur le genre, je te conseille plutôt d'aller consulter le catalogue de Milady et de donner une chance à des séries comme Anita Blake, Femmes de l'Autre Monde, Chasseuse de la Nuit ou encore Mercy Thompson, qui sont juste excellentissimes.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...