mardi 10 juin 2014

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède - Selma Lagerlöf

Petit break dans le mois anglais, car pour le Challenge 1 classique par mois, le thème du mois était "Un livre de jeunesse". Sauf que, le hic, comme vous l'aurez peut-être remarqué, c'est que je ne lis pas vraiment ce genre de titres, en tout cas, pas depuis les Harry Potter ! C'est alors que je suis tombée sur ce petit livre suédois pour enfants dont on m'avait dit beaucoup de bien. Parfait, je me lance !



Un livre ludique avec des vrais morceaux de coquille dedans et même le célèbre jeu des sept différences :D Sauras-tu toi aussi la retrouver ?
(On s'amuse comme on peut :) )
L'histoire
Nils Holgersson, un petit garçon qui ne pense qu'à dormir, manger et jouer de mauvais tours, vit dans la ferme de ses parents en Scanie, dans le sud du pays. Il aime particulièrement persécuter les animaux. Un dimanche où ses parents l'ont laissé seul à la maison, il rencontre un tomte, petit être magique qui, pour le punir, le rétrécit et lui donne la capacité de parler avec les animaux. Au même moment, un jars de la ferme décide d'accompagner un groupe d'oies sauvages dirigé par Akka de Kebnekaise dans leur migration pour les fjells. Dans sa tentative pour le retenir, Nils s'envole avec lui. Il traverse ainsi la Suède, visitant ses provinces. Le roman, qui compte cinquante-cinq chapitres, est l'occasion de découvrir les caractéristiques naturelles, les ressources économiques et les contes et légendes des lieux qu'il traverse. D'abord pour survivre, puis naturellement, il se met à aider ses compagnons de voyage, puis tous les animaux, et doit sans cesse échapper aux griffes de Smirre le renard.
Carte du voyage (clic pour agrandir)


Mon avis

Dans le genre, une petite merveille. Ce roman culte en Suède est une véritable invitation au voyage et à la découverte des multiples visages de la Suède. Légèrement moralisateur, comme souvent à l'époque quand les livres s'adressaient aux enfants, il reste très subtil si on le compare à la Comtesse de Ségur, par exemple, et n'est donc pas rébarbatif.

Le style est très simple, mais pas du tout "bébé" : les jeunes (et moins jeunes) lecteurs peuvent quand même apprendre beaucoup de vocabulaire en lisant. La trame mêle avec adresse l'aventure et le pédagogique, et c'est souvent amusant. Je me suis sentie très vite embarquée dans l'histoire, je volais dans le livre avec les oies (si, si) :) une sensation très agréable. En bref, vous l'aurez compris, un coup de coeur !

L'auteure est une ancienne maîtresse d'école devenue une très grande célébrité en Suède, elle est même sur le billet de 20 couronnes et a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1909, rien que ça !


D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé le clin d'oeil, on pourrait même dire le caméo, qu'elle fait à la fin du livre en disant que c'est Nils lui-même qui lui a raconté son histoire alors qu'elle était en panne d'inspiration.

J'adore !!! Ils sont fous ces Suédois.
Juin : un livre jeunesse 
Idée 89 : quelque chose dans le vent
Challenge nordique
Challenge XXe siècle

3 commentaires:

  1. Je note ce titre :) Les classiques sont toujours de petits bijoux :)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je viens de commander la version originale (plus de 600 pages), il existe beaucoup de versions pour enfants qui oscillent entre 88 et 300 pages.

    Tu as lu une version enfantine ? J'aime les pavés donc 600 pages ne me fait pas peur, et tu me donnes très envie. Je voulais juste savoir quelle version tu as lu.

    et meilleurs voeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, très bonne question, je ne savais pas qu'il y avait plusieurs versions ! La version que j'ai lue faisait 400 pages. Je ne sais pas si ça répond à ta question :D

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...