vendredi 20 juin 2014

L'étrangleur de Cater Street - Anne Perry

Ca fait un moment qu'on me recommande de lire la série de Anne Perry. Du policier en costume d'époque, ça a tout pour me plaire. Le mois anglais était l'occasion idéale de se lancer. J'ai choisi le premier de la série des Charlotte Ellison et Thomas Pitt.


L'histoire
Londres, 1881. Charlotte Ellison vit dans les beaux quartiers de Londres avec sa famille, mais malgré l'éducation irréprochable qu'elle a reçue, la jeune fille possède une personnalité très affirmée, ce qui ne plaît pas à tout le monde. De plus, elle adore lire, en cachette, les faits divers des journaux, ce qui est tout à fait inconvenant pour une dame de sa condition. Mais lorsque des meurtres ont lieu dans Cater Street, près de chez elle, Charlotte est aussi choquée que les autres habitants du quartier. Les victimes sont des jeunes femmes issues de différents milieux. Un beau jour, c'est Lilly Mitchell, la bonne des Ellison, qui ne rentre pas. Charlotte, seule à la maison, décide d'envoyer chercher la police. C'est l'inspecteur Pitt, séduisant mais débraillé, qui vient annoncer aux Ellison que Lilly est la troisième victime de l'étrangleur... La panique s'empare alors en douceur de chaque membre de la famille, qui commence à soupçonner les autres: où était Edward Ellison le soir du meurtre de Lilly? Pourquoi essaye-t-il de cacher ses faits et gestes à l'inspecteur Pitt ? Quelle était la nature des relations que Dominic, le beau-frère de Charlotte, entretenaient avec les trois victimes? Une autre question, plus effrayante, vient à l'esprit de tous: l'assassin va-t-il récidiver?
Mon avis

Une très belle découverte ! Ce roman policier est très atypique. Évidemment, j'ai aimé le féminisme sous-jacent de l'histoire, mais son meilleur côté, c'est pour moi, non pas le suspense, car finalement, l'enquête policière est secondaire, mais bien la psychologie des personnages et le "choc des cultures". Quand la jolie Charlotte, d'une classe aisée, commence à s'intéresser aux misères des classes inférieures, elle est d'abord scandalisée, puis compatissante. L'évolution de son personnage, aux antipodes de celui de sa soeur et des attentes sociales, est très intéressante.

J'ai aussi aimé la façon dont ce monde plein de faux-semblants vole en éclat : à mesure que l'enquête évolue, des masques tombent et des secrets sont révélés, personne n'est ce qu'il paraît être. Les dialogues aussi sont souvent amusants, du fait des piques que les différents personnages passent leur temps à s'envoyer.

Comme je le disais, l'intrigue policière est finalement un prétexte pour rentrer dans l'intimité de cette famille, et c'est quelque chose qui m'a plu : je commence à me lasser des policiers qui ont pour seul but d'étaler le plus de boyaux possible au kilomètre carré ! Je préfère nettement quand il y a une autre intrigue à côté. En revanche, j'ai été surprise par la fin, je ne m'attendais pas à un tel dénouement, même si ça reste cohérent avec le côté moderne et féministe de l'histoire et de l'héroïne.

Challenge Thrillers et polars
Challenge XIXe
Le mois anglais
Idée 19 : Des cheveux

9 commentaires:

  1. Mon préféré de la série Pitt même si j'en ai lu euhhhh beaucoup et qu'ils sont dans l'ensemble très bons. Le gore pour le gore je déteste mais j'aime les polars qui ont de vrais personnages et éventuellement nous font revivre une époque :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien d'accord avec cette analyse :) je compte poursuivre la série petit à petit

      Supprimer
  2. Tu as piqué ma curiosité. Policier et roman historique, cela me plait.. Je m'essaierais bien à le lire..:)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Nous les avons presque tous à la maison!!! j 'ai césse d 'en lire depuis un bon moment ...il faudra que j 'y revienne un jour!!

    RépondreSupprimer
  5. J'avais beaucoup aimé ce premier tome et surtout le personnage de Charlotte :-)
    C'est une bonne entrée en la matière.

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai relu pour mon challenge British Mysteries, j'ai finalement passé un meilleur moment que la première fois où j'avais trouvé l'intrigue un peu faiblarde. Finalement j'ai apprécié l'atmosphère et le fait de retrouver les personnages à leurs débuts.

    RépondreSupprimer
  7. j'aime beaucoup cette série même si le dernier lu en date (Brunswick gardens, le 18ème de la série) m'a un déçue, notamment à cause de certaines longueurs. Même si le féminisme est très présent. J'adore ses romans, et encore plus la série William Monk, que je préfère à celle-ci.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne sais même plus à quel tome de la série je suis... Il faudrait que je m'y remette.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...