mardi 2 septembre 2014

Hide & Seek (Le fond de l'enfer), John Rebus #2 - Ian Rankin

Il y a quelques années, dans ma folle et intrépide jeunesse, j'avais lu L'étrangleur d'Edimbourg, le premier roman de la série John Rebus, de cet auteur. Je n'en ai qu'un souvenir flou, juste un vague Mouais, bof. Or, Rankin est l'auteur du mois pour Un an en Ecosse (déjà un mois depuis le dernier livre ? Je n'ai pas vu l'été passer, c'est une catastrophe.) et visiblement, il a son petit fan club dans notre groupe. Je me suis dit que j'étais passée à côté de quelque chose, donc j'ai repris la série avec le deuxième tome, et me voici avec mon avis !

L'histoire
Un junkie retrouvé mort dans un squat d'Édimbourg, juste un cadavre dont le corps a été placé sur le sol selon un étrange rituel. Une jeune fugueuse terrifiée qui pense que son ami a été assassiné. Mais tout le monde s'en moque. Ce sont les déchets de la société, des drogués et des petits délinquants. Mieux vaut s'intéresser aux nouvelles entreprises en plein essor et aux lotissements flambant neufs qui vont apporter la prospérité à une ville qui se vante déjà de sa " qualité de vie ". Il n'y a guère que l'inspecteur Rébus pour s'en préoccuper, sentir quelque chose de trop malsain, de trop dangereux pour être laissé dans l'ombre... 
Mon avis


... verdict, je n'aime toujours pas cet auteur. J'ai pourtant essayé, j'ai vraiment donné ma chance au livre. Mais voilà. Le mot qui m'est venu à l'esprit, c'est scolaire. Je suppose que le livre contient tous les ingrédients d'un bon policier, mais l'auteur s'applique vraiment trop. C'est bien beau d'avoir tous les bons ingrédients, encore ne faut-il pas laisser le fond de la cocotte attacher.

J'ai trouvé qu'on brodait cliché sur cliché, surtout au niveau des personnages, je n'avais aucune empathie pour Rebus (sauf pour son appart qui dégueule de bouquins, mais c'est hors sujet) qui est très bizarre, on ne comprend pas bien comment ça tourne dans sa tête.


En plus, j'ai trouvée l'intrigue elle-même bancale. L'auteur tâtonne (basculera-t-il dans l'occulte, basculera-t-il pas ??). J'aime beaucoup les thrillers ésotériques, ça ne m'aurait pas dérangée, mais nous parler pendant 30 pages de pentagrammes, de sorcières et de bougies tout ça pour ensuite faire un virage à 180°, j'appelle ça délayer !

Enfin bref, je n'ai pas trop aimé, si vous n'aviez pas compris. Je mets quand même deux chats pour l'idée finale (la résolution de l'énigme on va dire) qui était bonne et aurait mérité d'être mieux exploitée (non parce que la découverte providentielle du pot-au-rose, faut pas pousser mémère dans les orties, elle a pas de culotte) !
Thrillers et polars
Idée 114: barrière, clôture

2 commentaires:

  1. J'ai eu un livre de cet auteur entre les mains mais j'ai senti que ce n'était pas pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. Bon... celui-ci fut mon premier et a failli être mon dernier, je n'avais pas du tout aimé non plus... je l'avais trouvé très maladroit moi aussi... mais par la suite, ça s'améliore beaucoup !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...