vendredi 26 septembre 2014

L.E.A. - Sandrine Bataille Vandoorne

Le livre du jour m'a été gentiment offert par Sandrine, que je remercie. L'occasion pour moi de sortir un peu de ma "zone de confort" et de changer de registre.


L'histoire
4025, Nouvelle Terre.
L'ancienne Terre a été détruite par les défauts des hommes, et certains ont été triés sur le volet pour coloniser une nouvelle Terre. Afin de préserver un monde utopique, chaque continent ignore l'existence des autres grâce à des frontières magiques et au sein d'un continent, tout le monde se ressemble. Les hommes n'ont que des pensées positives grâce à l'existence des rêveurs. Jusqu'au jour où une faille apparaît qui permet aux Ténèbres de refaire surface. Sur le Continent Dasure, les rêveurs et les hommes d'église disparaissent, laissant aux hommes un avenir morose et uniquement axé sur le travail... C'est dans cette ambiance que naît L.E.A. Manifestement, c'est une rêveuse. Aidée de son ami Thomas et de créatures magiques, elle découvre qu'elle a des pouvoirs et qu'elle va devoir affronter Noctades, le démon qui a déséquilibré leur monde.
Mon avis


Une jolie découverte que je qualifierais de "dystopie fantastique pour la jeunesse". Le style est frais et fluide, ça se lit tout seul et c'est très agréable. C'est notamment pour ça que je considère ce livre comme un ouvrage Jeunesse, je trouve qu'il s'adresserait très bien à des ados/jeunes adultes.

Au début, j'avais un peu peur, car dans cette dystopie, la religion joue un certain rôle... Or, j'ai tendance à freiner des quatre fers, car les prosélytes m'agacent. Heureusement, j'ai trouvé qu'elle était bien exploitée, il s'agit plutôt de reprendre les valeurs des religions que leur dogme. Et du coup, ça donne une touche d'originalité par rapport aux dystopies habituelles, dans lesquelles la religion a peu de place (voire aucune). Bien vu !

Très appréciable aussi, le fait qu'on ait une héroÏNE. Ça arrive tellement peu souvent que ça fait plaisir ! J'ai aimé les thèmes abordés : l'importance de la différence, de pouvoir être d'accord... mais aussi l'écologie. C'est aussi un appel au rêve et à l'imagination... que des choses précieuses qu'on perd parfois de vue en grandissant !

Seul petit reproche, j'ai trouvé la fin un peu rapide, "bâclée", ce qui est dommage, car l'auteure avait vraiment pris le temps de mettre en place son monde et son idée de base laissait vraiment de la place à beaucoup d'intrigues ! 

Quoi qu'il en soit, une sympathique découverte et de belles idées.
Un livre de jeunesse
Idée 45 : un animal

2 commentaires:

  1. Malgré ton avis positif, je sais qu'il n'est pas pour moi. Rien que la couverture me fait fuir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je peux comprendre, et dans un sens, tu n'es pas la cible du bouquin non plus ;) chacun doit trouver son genre de prédilection

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...