lundi 15 décembre 2014

Trainspotting - Irvin Welsh

Après mon ratage du mois dernier, me revoici avec l'Ecossais du mois (mais je vais le finir, ce Lanark, je vais le finir, un jour!). Dans le cadre de mon Challenge Chassé-croisé, j'ai aussi regardé le film.


Sérieux, un Ecossais qui s'appelle Welsh ???? (= Gallois, pour les non anglophones).

L'histoire
A Leith, dans la banlieue d’Édimbourg, un groupe d'amis toxicos, notamment accrocs à l'héroïne, survit au jour le jour. Sick Boy, Deuxième Prix, White Swan, Rent Boy, Begbie, Spud et Matty racontent leurs aventures au fil des chapitres. La drogue, les filles, le SIDA, la pauvreté, le chômage, les arnaques...
Mon avis

J'avoue que j'ai des sentiments un peu mitigés... L'absence de narration linéaire m'a un peu déboussolée... c'est plutôt un patchwork d'anecdotes qu'une véritable histoire. De plus, j'ai trouvé qu'il était très difficile de s'y retrouver entre les différents narrateurs, il fallait parfois plusieurs pages avant de comprendre qui disait quoi (le narrateur change pratiquement à chaque chapitre. Mais pas tout le temps non plus, sinon c'est trop simple) et qui faisait quoi. Ce qui ne facilite pas la compréhension !

Sinon, dans le genre guide touristique, c'est pas mal non plus ! Pas joyeux joyeux, cet univers, il faut bien le dire... J'avoue que le scato, c'est pas trop mon truc, et j'ai trouvé certaines scènes un peu trop "décrites dans les détails" à mon goût.

Pour le positif, j'ai adoré le style, les métaphores très originales et la façon de s'exprimer des personnages... Je l'ai lu en français, mais j'ai trouvé ça très bien traduit ! Je trouve que les histoires sonnent très vraies, les situations, réelles. La critique sous-jacente est aussi très bien faite : c'est la misère et le chômage, l'absence de solutions, qui empêche ces jeunes de s'en sortir. De plus, ils s'entraînent les uns les autres dans la spirale. Le seul moyen serait de couper les ponts définitivement... Une fois encore, peu d'espoir dans ce roman.

Peut-être pas LE roman de Noël, cependant...
Idée 95 : Une cuillère
Décembre : Irvin Welsh

2 commentaires:

  1. Je vois que tu as lu la nouvelle traduction, et tant mieux !!! J'avais lu l'ancienne, et même si j'avais adoré ce roman (j'adore aussi le film), on sentait que le traducteur ne savait plus trop où il en était... Bon je n'ai lu que ce roman de l'auteur, mais je passe à "Crime" très bientôt pour rattraper mon retard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ok, alors j'ai eu de la chance dans l'affaire:)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...