dimanche 15 février 2015

Nuage de cendres - Dominic Cooper

Voici l'Ecossais du mois ! Hasard complet, c'est un deuxième roman "islandais" en peu de temps. Cette fois-ci, l'histoire se passe au XVIIIe siècle.

L'histoire
À la fin du XVIIIe siècle l'Islande connait une terrible famine, à la suite de changements climatiques, en 1783, des éruptions volcaniques apocalyptiques recouvrent le territoire de cendre et détruisent les récoltes. C'est sur cette toile de fond que deux représentants de l'autorité coloniale danoise vont s'affronter dans un conflit que devra juger l'assemblée populaire traditionnelle. À partir d'un fait divers historique, l'auteur construit une ambiance et des personnages fascinants. La rivalité des deux hommes va se cristalliser autour de deux personnages, Sunnefa et son frère Jon, coupables d'inceste et victimes de la société traditionnelle luthérienne. Le Choeur varié qui commente la tragédie permet une grande diversité de points de vue, voix, lettres et journaux des protagonistes font lentement progresser le mystère autour du crime central.
Mon avis
Autant j'ai été échaudée par certaines lectures de ce challenge, autant ce coup-ci, je n'ai pas boudé mon plaisir, comme on dit ! Ca a été une super surprise, on plonge dans l'Islande du XVIIIe siècle. On ne va pas se mentir, ça ne m'a pas trop donné des envies de voyage, car les descriptions très réussies nous donneraient presque froid. La façon dont les hommes sont complètement soumis aux caprices de la nature, c'était très impressionnant. La nature est ici un personnage de premier plan, sans elle, l'histoire serait complètement différente.


L'histoire, une vengeance sur plusieurs générations, se déroule sous fond de mystère et j'ai adoré le traitement de cette partie. Tout en finesse, à petites touches, l'auteur nous embarque dans différentes directions et ne nous donne la "vraie" solution qu'à la toute fin. Il nous fait sciemment adopter les a priori de la population en nous racontant toutes les rumeurs et on comprend à la fin que certains témoignages étaient en fait des mensonges, alors que d'autres, qui paraissent les mensonges d'un criminel essayant de se tirer d'affaire comme il peut, sont sincères. J'ai adoré cette façon de faire, original, subtil et très bien fait. Quand on essaye de se repasser le film une fois qu'on connait le pot au rose, on a un ressenti bien différent sur les personnages !

En toile de fond, on comprend aussi (toujours à petites touches) l'organisation de la vie à l'époque, pourquoi l'Islande a tant de liens avec le Danemark, mais aussi avec l'Ecosse (oui, je l'avoue, à la base, je ne connaissais rien de ce pays en dehors de quelques images d'Epinal) et j'apprécie toujours de pouvoir retrouver ça dans une histoire.

Je vous conseille donc cette lecture, mais armez-vous de votre doudoune et d'un thermos de café chaud, parce que vous allez en avoir besoin pour affronter les éléments :) Ai-je besoin de préciser qu'une fois que j'étais rentrée dans l'histoire, j'avais du mal à m'en décrocher !

Février : Dominic Cooper
Livre traduit en français
Thrillers et polars
Challenge nordique

6 commentaires:

  1. Ton billet donne très envie de le lire ! et j'aime beaucoup la maison d'édition en question. Donc je le note ! Merci

    RépondreSupprimer
  2. J'avais apprécié cette lecture. Curieusement, on a peu parlé de ce livre. J'ai retouvé le même thème dans le roman de Hanna Kent, A la grâce des hommes.

    RépondreSupprimer
  3. Alors-là, je suis carrément tenté. Tout pour me plaire celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jme doutais bien que ce serait ton style :)

      Supprimer
  4. Ton enthousiasme fait plaisir ! J'avais adoré ce roman, ça lui va bien ce côté historique mélangé à la nature.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...