lundi 15 février 2016

Passé imparfait - Julian Fellowes

Nouvelle lecture, ça faisait longtemps que je n'avais pas publié par ici... Pour être honnête, j'ai choisi de lire ce livre parce qu'il est signé par le créateur de Downton Abbey et que j'adore cette série. Je ne sais pas pourquoi je m'étais imaginée que ça porterait sur un sujet similaire (ça m'apprendra à lire le résumé une fois sur deux), mais ce n'est pas du tout le cas. Ce qui explique peut-être une partie de ma déception.

L'histoire
Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis 40 ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s'est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal. Aussi, le jour où notre homme reçoit une invitation de Damien, la surprise est-elle de taille. Après des retrouvailles déconcertantes dans un magnifique manoir de la campagne anglaise où Damien vit seul, entouré de son personnel, ce dernier fait à son invité une révélation inattendue : il est atteint d'une maladie incurable et n'a pas d'héritier à qui léguer son immense fortune. À moins que... Quelques années auparavant, une femme lui a adressé une lettre anonyme dans laquelle elle prétendait qu'il était le père de son enfant. Une femme rencontrée entre 1968 et 1970. Damien propose alors à notre héros de partir à la recherche de ses anciennes conquêtes, cinq jeunes filles de bonne famille que les deux amis ont fréquentées dans le Londres des Swinging Sixties. C'est le début d'un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes. Retraçant l'évolution de la haute société anglaise depuis la fin des années 1960, Julian Fellowes dresse le tableau d'une classe et d'un pays en pleine mutation.

Mon avis


Pour résumer le livre en deux mots, il nous explique l'évolution de la civilisation britannique ces 40 dernières années. Le tout sur fond de "C'était quand même bien mieux avant". Sujet qui pourrait être intéressant dans un documentaire de 45 minutes, mais il se trouve que le récit est narré par un pseudo vieux barbon réac qui passe son temps à s'auto-dévaloriser. Le tout sur 600 pages. Autant le dire tout de suite, j'ai eu beaucoup de mal à avancer dans ce livre. Certains passages étaient intéressants, ceux qui montrent comment la civilisation a évolué. Le fait que le narrateur conclue pratiquement inévitablement à une évolution dans le mauvais sens, c'était beaucoup plus lassant. Quant au fond d'intrigue policière, j'ai trouvé qu'on avait déjà vu beaucoup mieux.

Vous l'aurez compris, sans être un livre franchement mauvais, ce n'est pas une lecture qui m'a vraiment transcendée. A l'image de son narrateur et "héros", je dirais qu'elle est "mouais, pas mal, mais pas sensationnelle non plus".


1 commentaire:

  1. Un livre franchement mauvais, voila qui est clair, net et précis ;)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...