mercredi 26 octobre 2016

Dead Zone - Stephen King

Petite pause dans Games of Thrones pour lire ce... (pourquoi j'ai choisi de lire celui-ci en particulier, déjà ?).  Ah oui. En temps normal, je suis une grande fan de Stephen King, comme le prouvent les quelques chroniques déjà proposées ici.


Possible que c'était aussi parce qu'on avait envisagé de regarder le film et que j'avais envie de lire le livre d'abord?


L'histoire
En 1970, John Smith, professeur, accompagne Sarah à une fête foraine. Jouant à la loterie, il gagne plusieurs fois d'affilée, profitant d'une série d'intuitions qui lui arrivent quelquefois depuis qu'il est tombé sur la tête quand il était enfant. Le même soir, après avoir raccompagné Sarah, il est victime d'un accident de la route qui le fait sombrer dans le coma, dont il ne se réveille que cinq ans plus tard.
À son réveil, Johnny découvre que son don s'est considérablement accru et qu'il peut désormais voir l'avenir ou le passé d'une personne en la touchant ou en touchant un objet lié à elle. Son médecin, le Dr Weizak, pense qu'une zone du cerveau, une zone morte, s'est activée chez lui. À la suite d'une vision de Johnny qui permet de sauver un enfant d'un incendie, la rumeur à propos de son pouvoir commence à se répandre et il attire l'attention de la presse. Refusant d'exploiter son don de façon mercantile, Johnny est traité de charlatan par un journal à scandales dont il a décliné l'offre. Il est cependant contacté par le shérif George Bannermann qui lui demande de l'aide pour arrêter L'étrangleur de Castle Rock. John découvre le meurtrier.
En parallèle, on suit l'ascension sociale de Greg Stillson, un homme violent qui se lance dans la politique et n'hésite pas à recourir à des méthodes illégales pour arriver à ses fins.
Lors d'un meeting électoral, Johnny rencontre Greg Stillson, candidat à la Chambre des représentants et, en lui serrant la main, aperçoit alors une vision apocalyptique de l'avenir lorsque celui-ci sera devenu président. Johnny Smith se débat alors avec un dilemme moral : que peut-il faire pour empêcher cela ? Il devient alors obsédé par Stillson. (d'après Wikipedia)
Mon avis
Vous l'aurez sans doute compris, c'était une lecture assez mitigée ! J'avais beau partir avec un très bon a priori, comme toujours avec cet auteur, j'ai vraiment ramé.

Déjà, j'ai pas mal tiqué sur la version française, ce qui n'aide pas. Mais surtout, j'ai eu énormément de mal à m'intéresser à l'histoire, à rentrer dedans. J'ai eu la sensation que les choses démarraient au bout de 90 %... c'est dire.

Je vois bien que l'auteur essayait de tisser une trame avec plusieurs éléments, mais j'avais plutôt l'impression de sauter du coq à l'âne, ce qui ne m'aidait pas à rentrer dans l'histoire. Pour finir, j'ai trouvé que l'auteur se dispersait, en racontant plein de trucs qui n'avaient rien à voir avec la semoule... Soit c'était juste pour diluer, soit c'est qu'en fait, quand on arrive à s'intéresser à ce "héros", c'est passionnant ? 

Par certains aspects, le livre m'a fait penser à 22/11/63, que je préfère largement à Dead Zone, pour le coup. Plus long, mais je crois que j'ai mis moins de temps à le lire, pour le coup.

Bref, je ne vous le recommande pas forcément, quoi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...