vendredi 28 juillet 2017

Lontano - Jean-Christophe Grangé

Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un Grangé, un auteur que j'aime beaucoup. Je l'ai croisé un jour dans une librairie et... Aussi incroyable que cela paraisse, je crois que nous en somme au deuxième achat compulsif issu d'une lecture immédiate de l'année, petit record, on dirait :)

L'histoire
Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l’Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de ferraille et de tessons s’accumulent : la marque de « l’Homme clou », totem de la folie meurtrière née au plus profond de l’Afrique. Le passé trouble de son père – fantôme menaçant de sales affaires enterrées – rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim’.

Mon avis

Un bon bouquin, un thriller prenant, tous les ingrédients d'un bon Grangé... Mais Grangé m'a donné tellement de nuits blanches par le passé que je crois que j'en attends maintenant énormément, donc je ne pense pas qu'il me marquera autant que d'autres comme Le Vol des cigognes ou Miserere. Je sais, je ne suis pas une lectrice facile. Faute de meilleure formulation, j'ai dévoré le bouquin, mais en restant "à l'extérieur", sans me projeter dans l'histoire ou les personnages comme je peux le faire parfois, sans en rêver la nuit ou insulter des gens sur 5 générations (qui a dit que la lecture était une activité calme ??).

Ceci étant dit, ça reste un bon bouquin ! J'ai bien aimé le côté complètement contradictoire de certains personnages de cette saga familiale, le fait qu'ils soient assez complexes, avec des réactions inattendues, qu'ils n'essaient pas de plaire à tout le monde. Ca m'a aussi permis de changer un peu de registre et de varier les plaisirs, et cela fait longtemps que je n'avais pas lu un bon roman noir.

J'ai beaucoup moins aimé la fin, qui finit comme une queue de poisson... je me rends compte maintenant que c'est parce qu'il y a en fait une suite à ce bouquin, Congo Requiem. Je n'aime pas trop être "prise en traitre", mais je suppose que ce n'est ni la première, ni la dernière fois que j'achèterai un livre sans savoir que c'est une série. Me reste donc à lire la suite !

jeudi 27 juillet 2017

Le meunier hurlant - Arto Paasilinna

Cela fait maintenant deux ans que je découvre par petites touches la Finlande à travers ses (nombreux) groupes de métal symphonique, il était grand tant que je fasse aussi le voyage livresquement ! Je ne saurais plus dire comment ce roman en particulier m'est arrivé dans les mains, le choix s'est fait complètement au hasard.


Le hasard a très bien fait les choses, mais si vous avez d'autres auteurs finlandais à recommander, je suis preneuse !

L'histoire
Un petit village du nord de la Finlande, peu après la Seconde guerre mondiale, voit arriver un inconnu qui rachète et remet en marche le vieux moulin. D'abord bien accueilli, le nouveau meunier Gunnar Huttunen a malheureusement un défaut : à la moindre contrariété, il se réfugie dans les bois pour hurler à la lune, empêchant les villageois de dormir. Ces derniers n'ont dès lors qu'une idée, l'envoyer à l'asile. Mais Huttunen, soutenu par la conseillère rurale Sanelma Käyrämö, est bien décidé à se battre pour défendre sa liberté.
Mon avis

Ce petit ovni m'a séduite à petites touches. Je dois dire qu'au début, j'ai été déconcertée par le niveau de détails : dès le début du livre, on a droit à une bonne page sur le meunier qui lubrifie le moulin qu'il est en train de retaper. Même les notices techniques que je traduits ne sont pas toutes aussi précises!!

Vous l'aurez donc compris, j'ai eu un peu de mal à mettre dedans au début, mais le personnage devient de plus en plus attachant et à la fin je m'énervais toute seule en lisant le bouquin. Il faut croire que j'avais pris l'histoire très à cœur. C'est une histoire très simple, très sobre, je dirais même pittoresque, mais en même temps une ode à l'amitié, à la tolérance et à l'acceptation de la différence, rien que ça.

Pour ne rien gâcher, j'ai beaucoup aimé le style d'écriture (et de la traduction). Je l'ai trouvé très « douillet » (ne pas chercher à comprendre…), j'étais transportée dans les paysages... Une parenthèse lecture vraiment très agréable.

Et pour l'ambiance musicale...


Une étape de mon tour du monde
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...