mardi 5 septembre 2017

Femme de tête - Hanne-vibeke Holst

Le livre du jour est danois ! Un thriller politique, un thème que j'aime bien. Et c'est un coup de coeur. Après avoir fini ma lecture, je constate que c'est le troisième volet d'un triptyque, mais ça ne gène vraiment pas la lecture (la preuve, je ne le savais pas avant de finir le bouquin). En revanche, ça me donne envie de lire les autres !

L'histoire
Elisabeth Meyer, chef du parti social-démocrate danois, est bien décidée à reprendre le pouvoir face au parti libéral. Femme de caractère, rompue à la politique et aux jeux de pouvoirs, elle s’apprête à se lancer en campagne quand elle apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer. Aura-t-elle le temps de gagner les élections et de passer le flambeau à son héritière, Charlotte Damgaard ? Et si celle-ci refusait ? Car tandis qu’Elisabeth lutte pour déjouer la maladie, celle qu’elle destine à sa succession doute. Pourtant, quand Elisabeth est menacée par des djihadistes en raison de ses origines juives et qu’une ligue d’extrême-droite profite du climat de tension identitaire pour passer à l’action, Charlotte n’a d’autre choix que de faire front.
Mon avis


Un coup de coeur ! Débarrassons-nous vite du caillou dans la chaussure : j'ai trouvé le livre un peu longuet les 100 premières pages, le temps de la mise en place de l'histoire, puis le livre trouve son rythme de croisière et j'ai beaucoup aimé.

J'ai trouvé ce livre très riche. Il parvient à aborder pas mal de thèmes sans nous noyer, ni se perdre en route... Les thèmes sont abordés par petites touches, et de manière à nourrir nos réflexions. J'ai trouvé que c'était très bien amené. Et à ma grande surprise, parce que ce n'était pas gagné au début, il y a même une note de thriller à la fin qui relève vraiment l'ensemble !

Parmi les termes abordés, Alzheimer, bien sûr, comment la maladie se développe, comment la politicienne essaie de le cacher, notamment en se faisant passer pour une diva...

Mais, autre sujet qui m'a bien évidemment vraiment plu, ce livre dépeint l'évolution de la société et de la place des femmes dans cette société, et plus précisément, du rôle des femmes en politique. L'un des personnages mène notamment une lutte intérieure pour se "construire" dans un monde différent de celui dans lequel il a été élevé, où les femmes sont l'égale de leur mari, quand elles ne leur font pas de l'ombre, où les pères s'occupent autant, voire plus, des enfants, et que ce n'est pas forcément négatif. Un autre personnage (journaliste) entame un processus de "déconstruction" en se demandant en quoi il juge les femmes politiques différemment de leurs homologues masculins parce que ce sont des femmes. J'ai trouvé ça génial de montrer ça.

Enfin, dernier aspect, ce livre essaie de nous amener à comprendre ce qui se passe dans la tête de personnes qui sont différentes de nous ou ne pensent pas comme nous, et notamment les mouvements d'extrême droite. C'est une chose de juger, c'en est une autre de comprendre comment certains ont pu en arriver là. En arrière-plan, il y a aussi ce débat entre un mari juif danois et sa femme immigrée turque, on ne peut pas toujours comprendre ce que l'autre ressent si l'on n'a pas partagé son vécu, mais on doit accepter son ressenti, sans juger.

Tous ces sujets abordés par petites touches, ce qui est une bonne idée pour éviter l'indigestion, nous poussent à la réflexion et il m'arrivait de refermer le livre deux minutes pour réfléchir à ce que je venais de lire. C'est sans doute pour ça aussi que le côté thriller n'arrive vraiment qu'à la fin, car quand on a absolument envie de tourner les pages pour savoir comment l'histoire va se finir, on prête souvent moins attention au contenu du livre et il est vrai que ça aurait été dommage de passer à côté de tout ça.

En bref, un livre en faveur de l'ouverture d'esprit, féministe, ce qui ne gâche jamais rien, inattendu car la quatrième de couverture parle presque uniquement d’Alzheimer, avec un suspense qui monte graduellement, une galerie de personnages très différents et une fin vraiment émouvante. Je recommande.


3 commentaires:

  1. Il m'a l'air bien ce livre ! :D Je note le titre, les thèmes abordés (féminisme, la place des femmes en politique...) me parlent. Penses-tu que je doive commencer par le tome 1 ? Je veux dire penses-tu que des éléments du livre peuvent être expliqués dans les précédents tomes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai pas la moindre idée, car je n'ai pas encore lu les autres, donc je ne sais pas s'ils étoffent ce tome ci ou pas. Tout ce que je peux te dire, c'est que ça n'est vraiment pas gênant pour la lecture de ne pas avoir lu les autres et ça ne m'a pas empêchée d'apprécier.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...