lundi 30 décembre 2019

Sorcières - Mona Chollet

La dernière chronique de l'année ne sera pas une fiction mais un essai. J'en profite pour vous souhaiter de très belles fêtes de fin d'année et une très bonne année 2020 de mots !


L'histoire
Qu'elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l'Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ? Ce livre en explore trois et examine ce qu'il en reste aujourd'hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante - puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.
Mon avis

J'ai commencé le bouquin en me disant, "Il y a quelques siècles, à mon avis on m'aurait traitée de sorcière..." La lecture me le confirme. L'autrice fait un bilan de l'histoire de la chasse aux sorcières, des clichés dans la littérature et le cinéma aux traques de la renaissance, mais consacre une bonne partie du livre à notre culture moderne et à la place de la femme dans celle-ci.

Le livre fait ressortir certaines tendances, certains schémas, j'ai pris conscience du lien entre pas mal de phénomènes que j'avais jusque là considérés indépendamment. Je n'avais par exemple jamais fait de lien entre les chasses aux sorcières et l'essor de la médecine moderne. J'ai particulièrement été intéressée par les sujets abordés dans les chapitres centraux, sur la maternité et la vieillesse (sans rire, à la fin de ce chapitre j'avais presque envie d'avoir les cheveux blancs :) ). Mine de rien, cela m'a aussi aidé à comprendre certaines relations conflictuelles avec certains mecs de mon entourage en voyant les choses sous un autre angle, avec plus de recul, et de la raison pour laquelle un même comportement de mon alter ego masculin ne crée pas d'étincelles.

Au niveau du style, pas d'inquiétude, on ne croule pas sous l'avalanche de poncifs et de chiffres. J'ai trouvé la lecture très fluide, prenante même, tantôt drôle, tantôt révoltante selon le sujet abordé, mais toujours attrayante.

Je referme quand même ce bouquin avec une question : mais comment en est-on arrivé là, à cette oppression systématique dans autant de domaines. La poule et l'oeuf du sexisme, je suppose qu'on n'aura jamais la réponse à cette question non plus, mais plus j'y pense moins je comprends.

Ce livre est donc à mettre entre toutes les mains, car c'est en comprenant les forces et l'influence du passé que nous pourrons évoluer sereinement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...